Publié le 1er décembre 2021 par Florent HOFMANN sur lineaires.com

Les acteurs du commerce équitable français réclament à l’État un fonds de soutien équivalent à celui du bio. Ils attendent des distributeurs la mise en place de rayons dédiés et des « clauses miroirs » dans les négos.

Portés par une croissance de +9% en 2021, les membres de Commerce Équitable France (CEF) veulent poursuivre leur progression. 300 producteurs, entreprises et partenaires du secteur se sont réunis à l’occasion des Assises nationales du commerce équitable le 25 novembre dernier. Objectif : formuler des propositions d’évolution pour la filière auprès de l’État et des enseignes de distribution. Cinq axes de progression ont émergé.

« L’argent public doit être redirigé vers les filières qui concourent à l’intérêt général », considère d’abord le collectif fondé en 1997. Il rappelle que le secteur du commerce équitable ne bénéficie d’aucune aide publique « structurante » et réclame la création d’un fonds « Avenir Équitable », semblable au « Fonds Avenir Bio » établi dans le cadre du plan de relance. Lire la suite …


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.